Return to site

Définition des nouveaux axes de la politique touristique

Valoriser le cadre de vie des Yvelinois (1,4 M d’habitants), promouvoir les Yvelines comme cadre de loisirs des Franciliens (11,9 M de Franciliens), et faire découvrir les Yvelines comme cadre de séjour pour les clientèles de proximité, venues déjà plusieurs fois dans la région.

La loi NOTRe a précisé que le tourisme était une compétence partagée entre les communes, les départements et les régions ; et qui à compter du 1er janvier 2017 donne d’une part, compétences en matière de création, d’aménagement, d’entretien et de gestion de zones d’activité touristique et d’autre part, la promotion du tourisme (dont la création d’offices de tourisme) aux communautés d’agglomération et aux communautés de communes en lieu et place de leurs communes membres.

Le département est donc amené à transformer son rôle dans le secteur touristique en mettant l’accent sur une politique de l’offre, et sur l’accompagnement des acteurs publics et privés, au travers d’une nouvelle stratégie touristique :

  1. Structurer et mettre en avant les nombreuses ressources touristiques que comptent notre Département (culture, environnement, mobilités douces, …) ;
  2. Développer des filières de produits (tourisme d’affaires, tourisme fluvial, tourisme rural, développement de l’offre d’itinérance) ;
  3. Mettre en avant l’attractivité de notre territoire et la qualité de l’accueil.

Vers une stratégie touristique partagée entre les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine.

Dans le cadre des travaux de l’EPI 78 92, le tourisme a été positionné comme un axe stratégique partagé ; les deux territoires présentant des caractéristiques communes et complémentaires tant sur l’offre que sur la demande touristique.

Des sujets prioritaires ont été identifiés : le tourisme d’agrément, le tourisme d’affaires, la diversification et l’accroissement de l’offre d’hébergements, le tourisme fluvial. D’autres plus transversaux prennent en compte l’innovation, la viabilité économique des projets ainsi que les retombées financières pour les territoires et leurs collectivités, la création d’emplois (notamment au bénéfice des publics prioritaires dont les deux Départements assurent l’accompagnement), l’accessibilité touristique aux personnes en situation de handicap et également les spécificités locales (ex : tourisme rural pour les Yvelines).

La Mission tourisme pourra s’appuyer sur un Conseil consultatif commun aux deux départements, réunissant des élus et des professionnels du tourisme.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly