Return to site

Forum Imagine Mobility : Entretien avec Olivier de La Faire

Ce jeudi 7 juin se déroulait la convention annuelle de Mov'eo. Résolument internationale cette journée fût l'occasion d’appréhender les perspectives d'avenir concrètes et le potentiel d’innovation qu'offrent les hubs européens de la mobilité tels que Mov’eo avec les 300 professionnels et experts de la mobilité présents.

Olivier de La Faire, Conseiller départemental du canton de Versailles 1 s’est rendu sur place en qualité de représentant du Président du Conseil départemental des Yvelines, Pierre Bédier. Il a souhaité rappeler l’importance de ce sujet dans l’aménagement de nos territoires de demain :

" En effet, notre histoire est intimement liée à celles des mobilités qui ont forgées notre territoire grâce aux filières automobiles ou encore à l’aéronautique, qui ont contribué à l’aménagement de notre Département des Yvelines.

Le Département des Yvelines a cette particularité d’accueillir la filière dans son ensemble : depuis la production en Vallée de Seine, jusqu’à la Recherche et le développement autour de SQY et VPG. C’est d’ailleurs, une situation unique en Ile-de-France.

Au total, la filière automobile représente 45 000 salariés et plus de 150 entreprises, Elle est ainsi le premier employeur du Département. Le Département des Yvelines est d’ailleurs le premier département de France en matière de dépôts de brevets automobiles puisqu’il n’y a pas moins de 53% des brevets déposés dans les Yvelines concernent l’automobile et les transports.

Face à l’actualité récente, cela démontre bien que le Département reste attractif dans ce domaine :

  • avec les annonces faîtes par le groupe PSA de renforcer sa présence dans les Yvelines sur Poissy et Carrières-sous-Poissy
  • ou bien encore l’installation d’un centre de R&D du groupe Safran à Chateaufort (2500 emplois)
  • ou bien ici même, avec l’installation de l’ESTACA (2500 élèves).

L’automobile, si elle est pourvoyeuse d’emploi, elle a aussi façonnée le territoire en termes d’aménagement :

  • La voiture reste le principal moyen de déplacements dans le département.
  • Ce qui a amené à adopté un Schéma Départemental de l’Intermodalité, visant à améliorer les conditions du report modal des Yvelinois avec une enveloppe dédiée de 50 M€  notamment pour des parkings, des services associés et des nouvelles mobilités.

Les Yvelines veulent s’inscrire dans les mutations industrielles profondes qui sont amorcées, d’une ampleur comparable à la 1ère révolution industrielle. Trois défis industriels majeurs sont à constater :

  • Avec l’émergence de nouveaux modes de propulsion plus propres : notamment le véhicule électrique ou l’hybride rechargeable développés ou expérimentés dans les Yvelines.
  • Avec le développement de l’intelligence embarquée, dans le véhicule ou dans les infrastructures de transport ou dans les deux.
  • Mais surtout par l’apparition de nouveaux usages dans les transports : c’est peut-être la fin du rêve d’être propriétaire de son véhicule, qui est de moins en moins vecteur de représentation sociale, Ou l’Apparition de la notion de « forfaits de mobilité » incluant la multi-modalité

Mais aussi un défi sociétal majeur :

  • L’attractivité des centres de R&D dans les Yvelines est conditionnée aujourd’hui aux aménités urbaines, qui sont un facteur clé de succès pour attirer les jeunes talents.

Ainsi, le Conseil départemental a l’ambition de faire des Yvelines un territoire d’innovation de référence en la matière au niveau mondial :

  • En 2009, alors que notre pays était en pleine crise économique le Département a voté un plan d’appui à la filière de 220 millions d’euros 
  • Nous avons marqué notre volonté d’aider les usines automobiles de la Vallée de la Seine, autour de 3 thématiques :  
  1. l’optimisation foncière et immobilière,
  2. la robotisation,
  3. la création d’un Hub des sous-traitants conjoints aux deux usines et permettant de revoir en profondeur leur chaîne logistique

Soutenir l’innovation est une activité particulièrement forte dans le Département, notamment

  1. avec les centres de R&D de PSA à Vélizy et à Poissy
  2. de Renault à Guyancourt,
  3. ou Valeo à La Verrière.

Enfin une des volontés du Département est de soutenir l’attractivité plus générale du territoire comme accueillir des lycées internationaux, diversifier l’offre de logements, contribuer à améliorer les transports, ou encore déployer la fibre optique.

Parce que pour nous, aider les entreprises, c’est avant tout leur offrir des infrastructures de transport de qualité, des établissements d’enseignement de qualité, des logements de qualité et enfin une offre culturelle d’envergure métropolitaine.

Parce que sans transport, il ne se passe rien, et donc la mobilité devient non seulement l’enjeu crucial de l’attractivité de nos territoires mais également un facteur majeur de notre compétitive économique."

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly