Return to site

Les Yvelines mettent en place un plan départemental d’amélioration du service public en milieu rural

Ce jeudi 22 juin, Pierre BEDIER, Président du Conseil départemental des Yvelines, a présenté le Plan départemental d’amélioration du service au public en milieu rural au Pôle culturel de Rambouillet en présence de Gérard LARCHER, Président du Sénat, Patrick DEVEDJIAN, Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et Président de l’Etablissement interdépartemental ainsi que Marc ROBERT, Maire de Rambouillet et Président de l'agglomération Rambouillet Territoires.

Cet évènement était l’occasion de rappeler qu’avec une superficie de 2284 km², le département des Yvelines conserve, malgré sa proximité de Paris, une dimension profondément rurale et forestière. Faiblement peuplées mais très vastes, nos zones rurales n’échappent pas au sentiment de délaissement qui frappe l’ensemble des campagnes françaises. De fait, le repli de nombreux services publics, la rationalisation des réseaux des grands opérateurs publics ou privés, la désertification médicale et commerciale, sont des réalités. Les communes rurales et leurs intercommunalités, souvent de faible taille, ne sont pas en mesure de lutter seules contre cette tendance profonde.
C’est pourquoi le département des Yvelines, chargé d’exercer la compétence de solidarité territoriale, a décidé de s’engager plus fortement encore à leurs côtés afin de maintenir pour les populations de ces zones moins denses, qui participent à l’équilibre et à l’attractivité de notre territoire, un niveau de services au public acceptable.
C’est l’objet du Plan départemental d’amélioration du service au public en milieu rural qui vient compléter les dispositifs existants d’aide aux communes et aux zones moins denses.
Ce plan qui s’inscrit dans le prolongement des Assises de la Ruralité tenues en 2015-2016 et qui ont permis de faire s’exprimer citoyen, entrepreneurs et élus des zones rurales, sur leurs préoccupations principales, s’articulera autour de 3 grands axes :

Le Renforcement de la densité et de l’expertise du service public départemental en milieu rural :

  • Les deux territoires de Centre-Yvelines et de Sud-Yvelines seront regroupée, ce qui permettra l’embauche de 18 personnes et créera une implantation à Houdan et à Méré.
  • Un second bus PMI sera déployé début 2018 afin de mieux couvrir le territoire rural.
  • Un « Job Bus » sera également créé afin de rapprocher les services d’insertion des populations qui connaissent souvent des difficultés de transports, pénalisantes pour l’accès au service public.
  • Implantation à Rambouillet de l’agence d’aide aux communes INGENIER’Y qui facilitera la coordination et l’efficacité de ses interventions de proximité.
  • Doublement de la subvention accordée à INGENIER’Y en 2018 portant la somme à 500 000 euros.

 

Le développement du service au public et de la solidarité territoriale :

 

  • les 158 communes yvelinoises relevant de la compétence du département seront toutes équipées en réseaux de fibres optiques à très haut débit avant 2020. 109.000 foyers et entreprises bénéficieront de ces infrastructures sans qu’aucune contribution financière ne soit demandée aux  communes et aux intercommunalités rurales
  • Mise en place d’un plan d’aide au développement des maisons de santé dans les zones rurales souffrant d’une carence de présence médicale avec une prise en charge totale de l’investissement immobilier et d’un accompagnement pour le financement de leur secrétariat médical sur les trois premières années.
  • Mise en place d’un dispositif d’aide financière pendant les études, couplé à un engagement de service dans les Yvelines d’une durée équivalente sera mis en place afin d’encourager l’implantation de jeunes médecins
  • Construction, reconstruction et réhabilitation des collèges situés en zone rurale pour un coût total de 100 millions d’euros
  • Renforcement de l’aide à la restauration du patrimoine passant de 750 000 euros à 2 millions d’euros
  • Expérimentation d’un dispositif visant à doter les petites communes de revenus fonciers par l’acquisition de bâtiments présentant un intérêt architectural et leur transformation en logements locatifs dans le cadre de micro-projets.


Un engagement politique renforcé dans le cadre du rapprochement Yvelines Hauts-de-Seine :

Le rapprochement entre les deux départements des Yvelines et des Hauts de Seine créera une collectivité puissante mieux à même de faire jouer la nécessaire solidarité entre ses différents territoires plus ou moins favorisés. Toutefois, d’une façon légitime, les habitants et les élus des zones moins denses peuvent appréhender la constitution d’un ensemble dont la dominante urbaine sera renforcée.

Afin de répondre d’emblée à cette crainte, Pierre Bédier et Patrick Devedjian, ont décidé de prendre, dès maintenant, les engagements suivants :

  • L’exécutif du département résultant de la fusion comprendra comme celui des Yvelines aujourd’hui un vice-président chargé de la ruralité.
  • Ce vice-président sera, contrairement aux autres, doté d’une équipe restreinte de collaborateurs et installé sur l’actuel territoire rural yvelinois, afin de renforcer son efficacité et sa proximité.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly