Revenir au site

Nouvel EHPAD Pierre-Bienvenu Noailles

à Buc

Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Le nouvel EHPAD Pierre-Bienvenu Noailles qui vient d’être inauguré à Buc par Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, Marie-Hélène Aubert, Vice-présidente en charge de l’autonomie et Olivier Lebrun, Vice-président en charge de la Famille se compose de deux Unités de Vies protégées et d’un Pôle d’Activité et de Soins Adaptés aux personnes âgées. Il peut accueillir jusqu’à 100 résidents atteints de pathologies physiques et cognitives, quelles que soient leurs conditions de revenus.

Son autre spécificité en dehors de son ouverture sociale est sa volonté de mettre la relation humaine au cœur de l’accompagnement des personnes âgées, ambition première de l’Association Chemin d’Espérance, association des petites sœurs de l’Assomption qui en assure sa gestion. Un programme d’accompagnement dénommé « Vis l’âge » met l’accent sur la place de la famille et le rôle des bénévoles autour des résidents. Les 60 salariés de l’EHPAD Pierre-Bienvenu Noailles s’engagent avec « Vis l’âge » dans une relation interpersonnelle de soutien des résidents. Ceux-ci sont accueillis dans des chambres où tout a été pensé : confort, lumière, ergonomie, regroupées autour de petits salons favorisant l’accueil des familles et la vie relationnelle de tous. La résidence comporte de nombreuses terrasses et espaces verts, dans le « quartier jardin » de Buc au cœur de la ville, à proximité de deux crèches, d’un centre sportif, d’une résidence sociale et d’un centre commercial. Tout concourt à faire revivre l’esprit familial cher à celui dont l’établissement porte le nom : Pierre-Bienvenu Noailles, prêtre catholique, fondateur de la congrégation religieuse de la Sainte Famille de Bordeaux, esprit familial que les 60 résidents actuels issus d’un EHPAD lié à cette congrégation et localisé précédemment sur Versailles, sauront perpétuer.

Les travaux engagés pour ce nouvel EHPAD se montent à 9,26 millions d’euros TTC. Le propriétaire des murs, la société « Antin Résidences » a signé un bail avec l’association « Chemin d’Espérance », gestionnaire de la structure. Le Département des Yvelines a subventionné les investissement suivants :

  • 750 000 € à « Antin Résidences » pour la construction de l’établissement
  • 750 000 € à « Chemins d’Espérance » pour son équipement.
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK