Return to site

Olivier de La Faire : "Oui, Versailles accueillera les épreuves équestres des Jeux Olympiques !"

A la demande de Pierre Bédier, Président du Conseil départemental des Yvelines, j’ai eu l’honneur de représenter ce matin le Département à la cérémonie de signature du protocole pour les Jeux Olympiques et paralympiques 2024, avec l’ensemble des collectivités cofinançant les installations sportives, rassemblées dans la structure SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques).

Le Premier Ministre a sanctuarisé l’enveloppe consacrée à l'organisation des JO 2024. Les Jeux ne coûteront pas plus chers aux contribuables, soit 1,4 Milliard d’euros pour l’Etat et les collectivités sur un budget global 6,8 milliards d'euros. Il a, par ailleurs, confirmé l’ensemble des sites olympiques retenus dans le dossier de la candidature.

J’ai pu avoir un échange chaleureux avec le Premier Ministre et les responsables du COJO (Comité d'organisation des JO) qui m’ont confirmé la présence des épreuves équestres au Château de Versailles, remise en question encore cette semaine par d’autres sites équestres français.

J’ai tenu à rappeler que le choix du Château, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, avait grandement contribué au succès du dossier français, sans oublier les autres très beaux sites des Yvelines, tels que le Golf et le Vélodrome de Saint Quentin en Yvelines et la coline D’élancourt.

Il n’y aura pas de plus belle publicité, pour l’équitation, que l’organisation de ces épreuves dans le parc du Château, au bout du Grand Canal. La vue y sera magnifique, et je suis certain qu’elle contribuera à diffuser l’amour du cheval et de l’art équestre dans un large public. C’est d’ailleurs ce que soulignait le dossier de candidature de Paris : « Véritables joyaux du patrimoine mondial, les majestueux bâtiments et jardins du Château de Versailles constituent un atout inestimable pour les Jeux de 2024 ».

Comme le Château, d’autres sites exceptionnels accueilleront des disciplines sportives : l’esplanade des Invalides, le Grand Palais, le Champ de Mars, la Tour Eiffel… Ils offrent un écrin incomparable aux épreuves qui s’y dérouleront. C’est pourquoi l’argument de l’élitisme, que certains avançaient encore récemment pour contester ce choix, n’avait aucun sens. Plus de 8 millions de personnes visitent chaque année le château de Versailles, parmi lesquels des milliers d’élèves et de collégiens : sa beauté est offerte à tous ; elle assurera à l’équitation une promotion sans égale, dans le monde entier ; elle favorisera sa démocratisation. Nous devons être fiers que le Château fasse rayonner la France à l’étranger, comme il fera rayonner l’équitation.

Pour toutes ces raisons, je me réjouis que le Château de Versailles ait été retenu. Pour toutes ces raisons… et pour une autre : l’amour du cheval, qui s’inscrit depuis toujours dans l’histoire et dans le cœur de notre cité !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly